Meubler la chambre de l’enfant… le parcours du combattant !

    Meubler la chambre de l'enfant... le parcours du combattant !

    Hits: 566

    Coton bio, 100% latex, bois brut…Bienvenue dans le monde “merveilleu-se-ment” effrayant du greenwashing pour meubler la chambre de votre enfant.

    Voulant meubler la chambre de mon enfant, et étant au courant de la nocivité de certains matériaux, je me suis mis à la recherche de mobilier répondant à des critères permettant de garantir un air intérieur non saturé en composés organiques volatils (COV).  On peut dire que les fabricants et les sites internet marchants ont bien compris les nouveaux critères des consommateurs éclairés et ils surfent sans vergogne sur la crédulité et l’angoisse des futurs parents en nous mettant des appellations mensongères à toutes les sauces et c’est simplement scandaleux. En voici quelques exemples :

    Le festival du n’importe quoi, commence par le lit.  Je pensais que cela pouvait être assez simple car j’éliminais d’entrée de jeu tous les meubles constitués de particules de bois (agglomérés, MDF, contreplaqués…). Ils contiennent tous de la colle synthétique qui permet de faire tenir les particules de bois entre elles et cette colle n’est autre que du formaldéhyde, un dérivé du formol  qui provoque des allergies, et peut avoir des conséquences neurologiques pour votre enfant (une fatigue accrue, des angoisses, des migraines, des nausées ou des vertiges). Le meuble laisse donc échapper pendant un certain temps des vapeurs de solvants ou des COV potentiellement cancérigène. On appelle communément ce phénomène le “relargage”. Ces panneaux en aggloméré et MDF font légion et représentent, d’après mes recherches, environ 90% du business.

    La solution la plus « safe » que j’ai trouvé est donc un lit en bois brut. Voila donc les mots clés rentrés dans le moteur de recherche internet. Malheureusement pour moi et mes recherches, les  fabricants de lit ont bien compris comment bien renommer leurs articles à vendre. Vous allez trouvez plein de lit dont le titre va être : « Lit bébé bois brut ou lit enfant en bois». Quand vous regardez dans le détail de la composition, il va  y avoir écrit : « bois brut et MDF » Tiens, que c’est étrange, que vient faire le MDF là dedans ?  Cela doit être un petit élément, voila la réflexion naïve que je me suis faite car le descriptif du meuble vante un meuble en bois sain pour mon enfant. J’ai donc pris mon téléphone et j’ai appelé le site revendeur et c’est à ce moment là que j’ai eu la joie d’apprendre que le bois brut c’est les pieds du lit et tout le reste est en MDF…

    Deuxième angle d’approche des fabricants et de leurs revendeurs, vous dire que le lit est en « panneaux de bois MDF provenant de forêts gérées durablement » avec une ribambelle de logo pour nous passer la pommade (NF, CTB, PEFC, FSC®…) sauf que le problème n’est pas que la qualité ou l’origine du copeaux de bois mais la colle utilisée et ça ils en parlent pas étrangement. Alors, pour allez plus loin dans le greenwashing et endormir les plus récalcitrants d’entre nous, ils ont invités le « MDF génération écologique » et le « MDF Pure» qui se définissent comme « sans formaldéhyde ajoutés ». J’imagine qu’ils se sont dit que si commercialement le « sans sucre ajouté » a marché pour les boissons sucrées, alors pourquoi pas en faire autant pour les meubles ?

    Ce genre de problème va se retrouver décuplé pour l’armoire ou la bibliothèque et dans ces deux cas je vous souhaite un bon courage pour trouver des meubles en bois brut…il n’existe presque rien ou c’est moche comme l’armoire de votre grand-mère dans sa maison à la campagne ou à des prix déraisonnables (plus de 1.000€ pour une armoire enfant ça commence à faire beaucoup trop). Si vous ne pouvez pas financièrement ou esthétiquement parlant opter pour du bois brut, essayez d’être attentif à la qualité de la peinture qui a été utilisée. En effet, les peinture A+ et/ou labellisées comme Ecolabel, NF environnement ou Pure sont à privilégier mais cette information est souvent inconnue sur le descriptif des sites et donc cela n’est pas rassurant du tout.  L’astuce des fabricants, en ce qui concerne la peinture, est de vous dire qu’ils utilisent de la peinture à l’eau comme si cela était un gage de qualité…sauf que la plupart contiennent de la méthylisothiazolinone et d’autres puissants allergènes.

    Pour compléter la chambre de votre enfant, il lui faut un matelas bien entendu ! « Oh joie ! Oh désespoir » comme dirait l’autre… Pour le matelas, après de nombreuses recherches, j’en conclus que le moins nocif est le 100% latex naturel…Nouvelle plongée dans l’univers des professionnels du marketing. Tu veux du latex, en voila dans mon matelas « 100% latex », « latex pur » ou « véritable latex »…sauf qu’ils ne sont pas en latex naturel…donc c’est 100% pétrochimique ! D’autres te disent, matelas latex naturel mais te précise pas le pourcentage. Les voitures hybrides ça fait bio ? Parfait, on va inventer le matelas hybride en latex naturel bio!!! 5 cm de latex naturelle bio et 14 cm de mousse de polyuréthane haute résistance. Il faut savoir que les procédés de fabrication des mousses polyuréthanes incluent l’utilisation de nombreux additifs chimiques. Même les bien-formulées « mousses naturelles de soja » sont en réalité des mousses synthétiques dérivés de la pétrochimie avec un pourcentage d’huile de soja dedans. Mais attention, toutes les housses du matelas sont en coton bio labélisé Oeko-Tex. De qui se moque t-on ? En tout cas, j’espère que vous avez un sacré budget, parce qu’après des heures de recherche le 100% latex naturel pour un lit enfant à moins de 300€, cela n’existe pas en France.

    Le dernier point réside dans l’achat de la couette, mais quand cela ne veut pas être simple, ça ne l’est pas. La grande majorité des « couettes en coton bio », ont bien une enveloppe en coton bio et souvent labélisée mais le plus important, qui est le garnissage de la couette, est lui synthétique en 100% polyester…Certain l’affiche même fièrement, comme  par exemple, avec ce beau titre vendeur : « Couette Nature 100% polyester, enveloppe coton bio ». C’est à devenir fou, non ?

    Amis consommateurs, fuyez dès que vous voyez les appellations : »respectueux de l’environnement », « écologique », « naturel », « haute qualité », « bio », « saine », « pure »… Ne vous fiez pas au descriptif commercial du produit mais bien à sa composition que l’on trouve dans les caractéristiques. Armez-vous de patience et soyez encore plus vigilent quand le site à de belles couleurs vertes prédominantes et que la charte « éco-bio » est bien mise en avant.

    Rudy Taib

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    L’Empire de la chimie contrattaque en faveur des Perturbateurs Endocriniens.

    Achats : guide de l’ADEME

    Hits: 19Un document de l’ADEME indispensable aux acheteurs publics et privés. Vous êtes responsable ...

    Les Smartphones, ennemis des enfants à naître

    Les Smartphones, ennemis des enfants à naître

    Hits: 10En effet, ce sont les chercheurs californiens qui nous l’assurent : les risques ...

    Nous dépensons plus pour nos chiens que pour nos enfants.

    ANSES et alimentation des moins de 3 ans

    Hits: 65Les recommandations de l’ANSES pour l’alimentation des enfants de 0 à 3 ans ...