• Mention légale

    Ce document est protégé par le Code de la propriété intellectuelle et ses dispositions sur les droits d’auteur. La SCS Primum Non Nocere détient l’exclusivité de ces droits. Toute reproduction, représentation ou diffusion par quelque moyen que ce soit est interdite et constitue le délit de contrefaçon.

CaféSanté #1 – Nanoparticules, attention : danger !

CaféSanté #1 - Nanoparticules, attention : danger !

Elles sont infiniment petites et sont utilisées dans la fabrication d’objets de notre quotidien : ceux sont les nanoparticules. Ces toutes petites particules possèdent des propriétés physico-chimiques que n’ont pas les particules plus grosses, et qui pour les industriels solutionnent de nombreux problèmes. Pourtant les nanoparticules suscitent des inquiétudes. Certains scientifiques les soupçonnent en effet d’être dangereuses pour la santé.

Crèmes solaires (dioxyde de titane), aliments (nano oxyde de silicium), textiles (nano-argent), les nanoparticules sont couramment et abondamment présentes dans les produits de consommation, sans que l’utilisateur final soit réellement informé des dangers sur sa santé. Alors, doit-on s’en méfier ? Quel est le bénéfice/risques ? Ces nanoparticules sont-elles vraiment indispensables dans notre quotidien ?Eléments de réponse avec Olivier TOMA, fondateur de l’agence PRIMUM NON NOCERE.

CaféSanté #1 du Vendredi 13 novembre 2015 avec Olivier Toma


CaféSanté #1 - Nanoparticules, attention : danger !Olivier TOMA
Directeur de clinique pendant 15 ans, fondateur de l’agence Primum non nocere, Président du C2DS (Comité pour le développement durable en santé), Vice-Président du RES (Réseau Environnement Santé). Auteur de deux ouvrages « Le développement durable et solidaire en santé », « Hippocrate, au secours ! ».

  • Voir les commentaires

  • Lily

    eh oui, il y en a partout : dans les aliments (plus ils sont beaux, lisses et brillants, plus il y en a), dans les médicaments (beaux, lisses et brillants et autres particularités aussi), dans les gélules (qui ne collent pas)
    on nous bassine avec le rapport bénef/risques mais quand on ouvre enfin les yeux sur tous les poisons qui composent nos médicaments, on se dit que le bénéfice se réduit comme peau de chagrin avec le temps.

Ads

Vous pourriez aimer aussi

34 entreprises invitées pour parler Bilan Carbone

34 entreprises invitées pour parler Bilan Carbone

Le jeudi 19 mai, nous recevions 34 entreprises adhérentes du GDE, le Groupement des ...

LA MATINALE "Prévenir les risques chimiques"

LA MATINALE « Prévenir les risques chimiques »

Sur notre lieu de travail, à notre domicile,… nous sommes exposés au quotidien aux ...

Semaine du Développement Durable 2014

Semaine du Développement Durable 2014

Depuis de nombreuses années, le CH de Melun -établissement public de santé de référence ...