La redoutable dialectique Climat / Santé

    pandémie mondiale risque agents pathogènes

    Dans un rapport du 12 octobre 2023, l’OMS (https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/climate-change-and-health) a fait le point concernant les rapports entre changement climatique et les problèmes sanitaires dans le monde.

     

    Les Faits

    Elle présente d’abord les faits tels que nous les résumons ici :

    • Le changement climatique contribue directement aux situations d’urgence humanitaire.
    • Les travaux de recherche montrent que 3,6 milliards de personnes vivent déjà dans des zones très sensibles au changement climatique.
    • On estime que le coût des dommages directs pour la santé […] se situe entre 2 et 4 milliards de dollars des États-Unis (USD) par an d’ici 2030.
    • Les zones dépourvues de bonnes infrastructures de santé […] seront les moins en mesure de faire face à la situation sans aide, et de se préparer et de riposter.
    • La réduction des émissions de gaz à effet de serre, […] peut entraîner d’importantes améliorations de la santé, en particulier grâce à la réduction de la pollution de l’air.

     

    Les Implications

     

    Elles sont simples et radicales. Nous les résumons pour vous ici.

    Le changement climatique représente une menace fondamentale pour la santé humaine.

    Il affecte l’environnement physique ainsi que tous les aspects des systèmes naturels et humains, y compris les conditions sociales et économiques et le fonctionnement des systèmes de santé. Il a par conséquent un effet multiplicateur qui met en péril et menace de réduire à néant des décennies de progrès en matière de santé. […]

    Le changement climatique a aussi un impact sur les personnels de santé et les infrastructures sanitaires, et entrave la capacité à parvenir à la couverture sanitaire universelle (CSU) […] Tous les aspects de la santé sont touchés par le changement climatique, de la qualité de l’air, de l’eau et du sol aux systèmes alimentaires et aux moyens de subsistance […]

     

    Les Conséquences attendues

     

    Le GIEC précise les choses de la manière suivante :

    • Les risques climatiques apparaissent plus rapidement et deviendront plus graves plus tôt que prévu, et qu’il sera plus difficile de s’adapter à l’aggravation du réchauffement climatique mondial.
    • 3,6 milliards de personnes vivent déjà dans des zones très sensibles au changement climatique […]
    • Dans les régions vulnérables, le taux de mortalité dû aux phénomènes météorologiques extrêmes au cours de la dernière décennie a été 15 fois plus élevé que dans les régions moins vulnérables.
    • Le changement climatique a des répercussions sur la santé de multiples façons, et entraîne notamment des décès et des maladies dus à des phénomènes météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents.
    • En outre il compromet de nombreux déterminants sociaux d’une bonne santé, tels que les moyens de subsistance, l’égalité et l’accès aux soins de santé et aux structures de soutien social.

    Les Estimations

    Les études et les données de l’OMS scientifiques permettent progressivement d’attribuer une augmentation de la morbidité et de la mortalité au réchauffement de la planète, et de déterminer avec plus de précision les risques et l’ampleur de ces menaces sanitaires.

    • 2 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable
    • 600 millions souffrent de maladies d’origine alimentaire chaque année,
    • 30 % des décès d’origine alimentaire concernant les enfants de moins de 5 ans.
    • Les facteurs de stress climatiques augmentent les risques de maladies d’origine hydrique et alimentaire.
    • En 2020, 770 millions de personnes ont souffert de la faim, principalement en Afrique et en Asie.
    • Le changement climatique a une incidence sur la disponibilité, la qualité et la diversité des aliments, exacerbant les crises alimentaires et nutritionnelles.
    • Il favorise la propagation des maladies à transmission vectorielle qui, actuellement, s’élèvent à plus de 700.000 par an. Mais qui risquent d’augmenter si rien n’est fait.
    • Il induit des problèmes de santé mentale immédiats, comme l’anxiété et le stress post-traumatique, et des troubles à long terme dus à des facteurs tels que les déplacements et la dislocation de la cohésion sociale.
    • 37 % des décès liés à la chaleur au changement climatique seraient induits par l’homme.
    • Les décès liés à la chaleur chez les plus de 65 ans ont augmenté de 70 % en deux décennies.
    • En 2020, 98 millions de personnes de plus ont connu l’insécurité alimentaire par rapport à la moyenne de 1981 à 2010.
    • L’OMS prévoit, selon des estimations prudentes, 250 000 décès annuels supplémentaires d’ici les années 2030 en raison des effets du changement climatique sur des maladies comme le paludisme et des inondations côtières.

    Nous arrêtons là la litanie des maux avérés ou estimés liés au changement climatique, vous en trouverez les détails dans le document que nous vous recommandons en tête de cet article.

     

    Au chapitre de la responsabilité et de l’équité, le rapport de l’OMS précise que :  les premiers responsables des émissions devraient supporter les coûts les plus élevés en matière d’atténuation et d’adaptation, et l’accent devrait être mis sur l’équité en matière de santé et la priorité à accorder aux groupes vulnérables.

    Ce qui nous paraît de pur bon sens

    De même le rapport insiste-t-il sur la nécessité d’une action urgente pour limiter à tout prix la hausse de la température à 1,5 °C : chaque dixième de degré de réchauffement supplémentaire aura de graves conséquences sur la vie et la santé des populations.

     

    L’Action de l’OMS

     

    Elle se recentre autour de 3 objectifs principaux :

    • Promouvoir des mesures qui permettent à la fois de réduire les émissions de carbone et d’améliorer la santé […]
    • Construire de meilleurs systèmes de santé, plus résilients face au changement climatique et plus durables sur le plan environnemental […]
    • Protéger la santé contre le large éventail d’impacts du changement […]

    Dans une dernière partie de son rapport, l’OMS :

    • Affirme son leadership sur l’ensemble de ces questions, notamment à travers la Convention-cadre sur les changements climatiques (CCNUCC).
    • Elle rappelle son partenariat avec les principaux organismes de santé, les professionnels de la santé et la société civile.
    • Son effort pour intégrer le changement climatique dans les priorités de santé telles que la CSU et pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

    Elle souligne le travail de son réseau d’experts mondiaux qui :

    • Fournit des résumés des données probantes à l’échelle mondiale,
    • Apporte une aide aux pays dans leurs évaluations,
    • Suit les progrès accomplis.

     

    Au chapitre de l’appui apporté aux ministères de la santé, elle met l’accent sur :

    • la collaboration entre les secteurs,
    • la mise à jour des orientations,
    • la formation pratique, et
    • l’appui à la préparation et à l’exécution des projets ainsi qu’à
    • l’obtention de financements pour le climat et la santé.

     

    Elle rappelle qu’elle dirige l’Alliance pour une action transformatrice sur le climat et la santé (ATACH) qui rassemble divers partenaires de la santé et du développement, afin d’aider les pays à respecter leurs engagements en faveur de systèmes de santé à faibles émissions de carbone et résilients face au changement climatique.

     

    Olivier TOMA – Fondateur PRIMUM-NON-NOCERE

    Associé Grant Thornton France.

     

    LIENS :

    https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/climate-change-and-health

    https://www.who.int/initiatives/alliance-for-transformative-action-on-climate-and-health

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Les changements climatiques et la santé des travailleurs.

    Les changements climatiques et la santé des travailleurs.

    C’est le problème sur lequel s’est penchée l’anses dans son rapport «  Évaluation des ...

    Après le scandale des masques, celui des aimants !

    Après le scandale des masques, celui des aimants !

    Et oui, à chaque fois que vous vous émerveillez d’entendre le petit « clap ! » qui ...