Antibiotiques et gouffre financier

    Antibiotiques et gouffre financier

    La résistance aux antibiotiques : un gouffre financier de 290 millions annuels !

    C’est un problème mondial : les décès liés à la résistance aux antibiotiques sont en augmentation permanente : 25000 décès par an rien que pour l’Europe. Le phénomène affectant essentiellement les hôpitaux.

    Et la tendance ne risque pas de s’inverser. Outre le problème humain cette antibio-résistance coûte très cher

    Utilisés depuis des décennies pour combattre toutes sortes d’infections bactériennes, les antibiotique lorsqu’ils sont trop sollicités, laissent « passer » certaines bactéries qui finissent pas s’adapter au traitement et deviennent plus résistantes. Le malade devient alors « porteur d’une population de germes résistants à un ou plusieurs antibiotiques ».

    La lutte incertaine contre les bactéries résistantes

    Le gouvernement, à travers un Plan national, tente de préserver l’efficacité des antibiotiques mais ils restent encore trop utilisés et la nocivité de certaines bactéries telles que le staphylocoque reste particulièrement  active et inquiétante.

    C’est pourquoi un rapport de l’Institut Pasteur a précisé en 2016 que  près de 140 000 nouveaux cas d’infection à bactérie résistante ont été identifiés. Soient 12% de toutes les infections bactériennes ayant nécessité une hospitalisation.

    Parmi lesquels les infections urinaires, respiratoires et intra-abdominales représentent les 2/3 des hospitalisations, du fait qu’elles concernent les 3 types de bactéries particulièrement résistantes : E. coli (résistant aux céphalosporines), le staphylocoque doré (résistant à la méthicilline (SARM)) et les bactéries pyocyaniques.

    Combien nous coûte la résistance aux antibiotiques ?

    Une équipe de recherche[1] a pu établir un chiffre à partir des données recueillies sur un lot dépassant les 10 millions de patients hospitalisés pendant les années 2015 et 2016.

    Le chiffre est tombé : le coût économique direct lié aux infections à bactéries résistantes aux antibiotiques s’élève à 1100 € en moyenne par séjour hospitalier. Soient de 290 millions d’euros pour l’ensemble de la population !

    Si on rapporte ce surcoût aux 3,8 milliards d’économies espérées en 2019 sur le budget santé (à peu près 13%) on prend conscience de l’urgence de résoudre le problème.

     

    Il est donc urgent de mettre en place les contrefeux nécessaires.

     

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

     

    LIEN : mailto:https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/28891-Resistance-antibiotiques-surcout-estime-290-millions-d-euros-France-ans

    [1] Réunissant l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, de l’Inserm et de l’Institut Pasteur (Unité Mixte de Recherche 1181 Biostatistique, biomathématique, pharmacoépidémiologie et maladies infectieuses – B2PHI). L’Institut Pasteur précise que les estimations ont été possibles grâce au Système National des Données de Santé (SNDS), qui « inclut des informations de diagnostic systématiquement collectées lorsqu’un malade séjourne dans un hôpital français ».

     

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Le forcing gouvernemental sur les médicaments génériques.

    Un « Plan national d’action de promotion des génériques » est paru en mars ...

    Médicaments/ Aliments - Des liaisons dangereuses

    Médicaments/ Aliments – Des liaisons dangereuses

    Lorsqu’on parle d’interactions, on pense aux effets secondaires liés à la prise concomitante de ...