L’écologie dans le secteur hospitalier en Allemagne

    écologie et secteur hospitalier

    L’ÉCOLOGIE POUR ENCHANTER LE SECTEUR HOSPITALIER ?

    Dans un constat : la contradiction qu’on peut observer entre d’un côté l’hôpital, lieu quasi sacré dévolu à la santé…et la pollution considérable que ses activités entraînent de l’autre !

    Contradiction qui n’a pas échappé à nos amis Allemands qui ont alors conçu l’idée de créer des hôpitaux écologiques.

    1/ Un constat de départ

    L’hôpital est avant tout un grand consommateur d’énergies fossiles non renouvelables : électricité, eau, gazole. Il est aussi producteur de déchets considérables : solides, liquides, gazeux, alimentaires, dont certains très polluants

    Il a été calculé qu’un patient traité à l’hôpital entraîne la production d’environ 5,5 kgs de déchets ce qui conduit le secteur hospitalier français à produire 700.000 tonnes de déchets solides annuels.

    Conclusion : L’hôpital, acteur-clé dans le domaine social et économique, doit être désormais pensé, lui aussi, en termes écologiques et de développement durable.

     

    2/ La solution allemande.

    Elle a été mise en œuvre en 2010 à Heidelberg par l’hôpital Ethianum* et a pris le nom de Green+Hospital. Elle se caractérise par la mise en œuvre de technologies – construction de bâtiments et gestion d’énergie – 100 % renouvelables.

    La présentation de Green+Hospital  précise qu’elle privilégie des  technologies médicales efficaces et un système de communication moderne plaçant les patients au cœur du processus.
    Nous, on veut bien, mais que serait un hôpital qui négligeraient de prôner des « technologies efficaces » et de « mettre le patient au cœur du processus ? » Ce n’était donc pas le cas avant ?

     

    3/ Dans les faits.

    • Chacun des lits est équipé de terminaux digitaux.

    Cela permet aux médecins de consulter et de mettre à jour les dossiers médicaux des patients. Résultat : chaque patient peut suivre un parcours de soins cliniques standardisés mais où seule la pratique médicale compte. Et non plus le contact froid avec la bureaucratie !

    • La structure du bâtiment est équipée de systèmes avancés d’automatisation ainsi que de générateurs d’énergie géothermique.

    Cela permet de gérer 3000 patients à l’année et de réduire de 50 % les dépenses énergétiques par séjour à l’hôpital.

    Lire aussi : des propositions remarquables pour la santé environnementale, rapport du Sénat.

    4/ Autre innovation remarquable.

    Il a été décidé que les repas servis dans certains hôpitaux bavarois seraient désormais composés de produits régionaux et écologiques. Ce qui favorisera bien entendu l’économie régionale. Commencée par les hôpitaux de l’Allgäu cette initiative pourra ensuite s’étendre à toues les établissements de santé bavarois.

    D’ores et déjà environs 300 paysans du Land de Bavière et du Bade-Wurtemberg fournissent une cuisine hospitalière centralisée où les produits sont cuisinés et répartis. Bénéfices :

    • Moins de transport et de pollution,
    • Des patients-consommateurs rassurés sur la provenance et la qualité des produits qui leur sont proposés
    • Des paysans bénéficiant de débouchés leur permettant de vivre décemment de leur travail.

     

    Une bonne voie nous paraît tracée. A nous de la suivre.

     

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi