Pesticides ou homicides ? La question se pose…

    Hits: 2

    autismeL’alchimie de nos ancêtres se proposait de changer le plomb en or. Louable projet qui s’avérait d’autant plus inoffensif qu’il était illusoire.

    La chimie moderne qui lui a succédé caresse un projet certes moins utopique, mais elle compense sa modestie par des facultés de nuisance que nous ne cessons de dénoncer depuis des années. En commençant par la disparition des abeilles – essentielles pourtant à nos équilibres écologiques et donc à la survie de l’espèce humaine – et en passant par les affections agressant plus directement les organismes humains proprement dits.

    C’est ainsi qu’une étude publiée par l’Université Davis en Californie démontre qu’une femme enceinte habitant près d’une ferme faisant usage de pesticides a un risque 66% plus élevé de mettre au monde un enfant autiste qu’une autre femme résidant dans des parages plus sains.

    L’étude se borne à un constat et non à une démonstration car elle ne conclut pas à la présence indiscutable d’un lien de cause à effet. Mais il faut bien dire qu’il y a là de quoi se poser bien des questions….

    Les résultats ont été obtenus en confrontant les taux d’utilisation de pesticides avec les adresses de 1000 personnes impliquées dans une étude sur les familles comportant un enfant autiste.
    Le loi de l’Etat de Californie imposant aux utilisateurs de préciser les types de pesticides utilisés, leur localisation et leurs quantités, il a été aisé de constater que plusieurs types de pesticides se détachaient de manière caractéristique près des lieux où habitaient des enfants en retard de développement ou autistes déclarés. Le cerveau de ces enfants étant supposé très sensible aux pesticides. Un tiers des participants à l’étude habitaient entre 1.25 et 1.75 km des lieux arrosés de pesticides.

    L’étude a permis aussi de constater que les risques étaient d’autant plus élevés que le contact des futures mamans avec les substances toxiques intervenait eu deuxième et troisième trimestre de grossesse
    L’autisme est une atteinte grave aux processus de développement de la personne. En pleine progression aux USA au cours des dernières années, il touche désormais (chiffres de 2010) un enfant sur 68 alors qu’il se bornait à un enfant sur 150 en 2000. Ce qui fait, si nous calculons bien, une augmentation de 220% en six ans !!!

    Cette étude n’est pas isolée. Elle confirme une recherche antérieure qui avait déjà mis en lumière les corrélations possibles entre l’exposition pendant la grossesse à des produits chimiques agricoles et la naissance d’enfants autistes en Californie.
    D’où la mise en garde très claire adressées aux femmes enceintes d’avoir à se protéger de tout contact avec les produits chimiques agricoles.

    Dont acte.

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Le scandale des couches culottes jetables

    Lettre Ouverte à Pampers !

    Hits: 23« Dans le cadre de l’accompagnement des maternités  et des crèches vers des ...

    L’Energie Positive dispose d’un nouveau label « Effinergie + »

    Hits: 17L’association Effinergie qui avait déjà créé le label “BBC-Effinergie” en 2007, adapté ensuite ...