Le Recyclage et l’Économie Circulaire, peuvent se pratiquer tout azimut.

    Le Recyclage et l’Économie Circulaire, peuvent se pratiquer tout azimut.

    CHEVEUX

    C’est que démontre  Thierry Gras créateur de la marque Hairdresser Fair for family qui a instauré une politique de tarifs équitables dans ses salons,

    Mais, soucieux d’environnement, il est allé plus loin en créant le logo Coiffeurs Justes et en faisant du cheveu une nouvelle ressource, Il s’agit de recycler les 50 % de déchets produits par un salon de coiffure par les seuls tombées de cheveux.

    Le Recyclage et l’Économie Circulaire, peuvent se pratiquer tout azimut.Le cheveu est une matière organique dont on peut transférer les atouts à d’autres secteurs, Conscient de ces possibilités, Thierry Gras, après une période consacrée à se documenter, décide, par le biais de l’association Coiffeurs Justes, de mettre en place un modèle  économique, avec plusieurs acteurs locaux permettant destiné à valoriser ce déchet. Ce qui amènera, le projet de développant, l’intervention de différents experts et de partenaires locaux « pour sensibiliser les professionnels de la coiffure, les populations du territoire, les entreprises de recyclage, les futurs bénéficiaires de ce déchet recyclé » explique-t-il. Et de faire appel à toute forme de coopération pour faire avancer le projet. Notamment en Provence Verte où l’initiative a été lancée à partir de Brignoles son centre stratégique et vise à inscrire les acteurs du monde de la coiffure «  dans une démarche de développement durable respectueuse de l’environnement et de son territoire. »

    Participent à l’action lancée par les Coiffeurs Justes, Le Sived, SITTOMAT, La Chambre d’Agriculture du Var, Plusieurs mairies et élus locaux, La Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, La Banque, Le Comptable, Territoires Branding, des École de coiffures,

    Vous trouverez grâce au lien ci-après, les description détaillée des étapes et de l’organisation   du projet :

    https://coiffeurs-justes.com/index.php/notre-demarche/

    ainsi qu’une vidéo  démonstrative du processus mis en œuvre :

    https://www.20minutes.fr/societe/2610291-20190922-var-coiffeur-thierry-gras-recycle-cheveux-boudins-antipollution,

    COQUILLES d’HUÎTRES,

    L’initiative vient de Thau qui produit 10 % de la production nationale de coquillages soient , 10 000 tonnes annuelles de sous-produits conchylicoles  traités pour préserver le milieu naturel de la lagune de Thau.

    Comment ?

    Le Recyclage et l’Économie Circulaire, peuvent se pratiquer tout azimut.C’est le travail du Syndicat Mixte du bassin de Thau qui prend un charge cette mission de service public qui consiste à retraiter les sous-produits de la conchyliculture et principalement les coquilles. Celles-ci sont livrées à la société COVED sur le site de l’Usine de Mourre Blanc à Mèze.
    Intervient alors un premier tri manuel avant une séparation mécanique qui permet d’isoler  les coquilles pendant  6 semaines dans un box, Délai nécessaire à faire disparaître toute matière organique par le jeu de la fermentation,

    Après quoi, les coquilles, très recherchées pour leurs diverses qualités, commencent une nouvelle existence, Leur richesse en calcaire et en oligo-éléments les orientent vers un enrichissement des terres agricoles ou vers la nourriture pour les volailles. Le côté industriel n’est pas en reste qui les voient entrer dans la composition de peinture de signalisation, de ciment ou encore de pavés.

    Quant aux coquilles de moules, tout aussi appréciées, elles constituent une très bonne matière pour remblayer des chemins, des terrains argileux ou encore des carrières.

    Enfin, signalons l’utilisation de poudre très fine de coquilles d’huîtres et de moules dans le monde de la décoration, notamment pour fabriquer des abat-jours ou des pieds de lampadaires,

    Notre Conclusion,

    Elle consiste en une question : quand mettra-t-on en place le recyclage des déchets d’activité de soins et notamment le verre médicamenteux, le métal à usage unique, le plastique ? Tous produits. Qui, pour le moment sont détruits par incinération…

    Dans le même ordre d’idées, nous vous signalons une piste intéressante présentée à Nice le 21 septembre  dernier dans le recyclage du plastique

    https://www.nicematin.com/environnement/video-cet-azureen-a-invente-une-machine-pour-transformer-les-dechets-plastique-en-carburant-259446

    Olivier TOMA – PRIMUM NON NOCERE

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    La chasse aux fraudeurs protègera les « lanceurs d’alerte ». Oui mais, pas tous

    L’Assemblée nationale a doté l’administration de moyens juridiques nouveaux pour  lutter contre la fraude ...

    Dormez ! Votre cœur fera le reste…

    Qui disait que la fortune vient en dormant ? Nous ne pouvons pas affirmer ...

    Le deuxième Plan national santé environnement en cours de déclinaison dans les régions

    Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, ...