LA CHASSE AUX BÂTONS DE SUCETTE ET AUX COTONS TIGES

    LA CHASSE AUX BÂTONS DE SUCETTE ET AUX COTONS TIGES

    Voilà deux produits de consommation courante dont la discrétion et l’apparence inoffensive – ils font moins de 50 mms – font oublier qu’ils sont facteurs de pollution exponentielle à l’échelle mondiale.

    Certains en ont pris conscience. En effet les bâtons de sucette placés dans les bacs de recyclage, doivent subir une deuxième séparation du fait de leur faible dimension. D’où l’idée de les trier en amont de cette séparation serait plus efficace.

    On assiste ainsi à une initiative lancée par le confiseur italien Perfetti Van Melle et le spécialiste du recyclage TerraCycle pour améliorer le recyclage de ces fameux bâtonnets. L’idée consiste à reverser dix € à une association de défense de l’environnement pour chaque kilo collecté par les participants à l’opération qu’on espère ainsi encourager à récupérer le maximum de bâtonnets.

    Comment ?

    Les collecteurs volontaires devront récupérer les bâtonnets puis les envoyer dans un courrier affranchi grâce à une étiquette téléchargeable gratuite. Pour chaque kilo récupéré il pourra faire un don de 10 € à l’association de son choix.

    Des critiques.

    Certaines associations de défense de l’environnement pensent qu’il vaudrait mieux pour les confiseurs, réduire les emballages des bonbons. Mobiliser les enfants sur ces petits déchets qui finissent dans la nature, c’est très bien mais si vous vous sentez la vocation d’un chasseur de bâtonnets et que vous désiriez en savoir plus : https://t.co/fyM34z4e45 pic.twitter.com/SIQVOFEelD

    Et les cotons tiges ? ·

    LA CHASSE AUX BÂTONS DE SUCETTE ET AUX COTONS TIGESNous savons que les CT à usage unique en plastique seront interdits à partir de  en janvier 2020.·       Idem pour les pailles et les cure dents Il faut savoir que ces petits morceaux de plastique constituent un véritable fléau pour l’environnement. Or, on vend dans le monde quelques 800 Q-tips par seconde, soient 22,5 milliards par an pour la seule marque Q-tips ! On conçoit l’importance de l’enjeu. Il ne faut donc pas s’étonner que ces cotons tiges constituent un des déchets les plus abondants pour décorer nos plages après qu’ils aient été rejetés à l’entrée de nos stations d’épuration. Certes la loi interdira l’usage des cotons tiges à usage unique en plastique et non-biodégradables à partir de janvier 2020. Cela constitue sans doute une avancée, mais nous pensons qu’il faut aller plus loin et plus vite en appelant à supprimer radicalement et le plus tôt possible, les cotons tiges à usage unique qu’ils soient en plastique, en bois , en carton…etc. Les curettes d’oreille en acier vendues en pharmacie, permettraient de réduire considérablement les impacts environnementaux d’un des produits les plus nocifs et les plus inutiles – puisque parfaitement remplaçable – de notre société de consommation moderne.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    LIENS : Recyclage de bâton de sucettes

    Un cure oreille fabriqué près de Rennes

    Les cotons tiges, une catastrophe pour les plages

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Six substances cancérigènes utilisées par l’industrie – enfin – interdites !

    La Commission européenne a décidé jeudi d’interdire « dans les trois à cinq ans à ...

    La potion amère de Standard & Poor’s pour rétablir la « santé » des pays du G20

    Standard & Poor’s envisage de déclasser ceux des gouvernements du G20 qui ne parviendraient ...

    Une forêt verticale à Milan pour purifier l’air

    On n’arrête pas le progrès ? Peut-être. Un cabinet d’architectes – Boeri Studio – ...