Talc et cancer: une condamnation sans équivoque.

    Talc et cancer: une condamnation sans équivoque.

    Hits: 460

    Nous avons déjà attiré l’attention de nos lecteurs sur la nocivité des talcs utilisés couramment pour traiter les fesses de bébé ou pour l’usage intime de sa maman (cf. le lien ci-dessous).

    Mais voici que l’actualité remet ce problème sur le tapis et nous amène à revenir sur le sujet.

    Une condamnation exemplaire

    La multinationale Johnson & Johnson aux productions chimiques multiples et variées – dont la fabrication d’un talc conçu aussi bien à l’usage des bébés qu’à celui de leur maman -, vient d’êtres condamnée à 2,1 milliards de dommages et intérêts par la Cour d’appel du Missouri.

    Pourquoi ?

    Parce que ladite Cour a confirmé que le talc vendu par cette entreprise était responsable de cancers et devait bien payer 2,1 milliards de dollars de dommages et intérêts.

    A noter que les dommages prévus au départ s’élevaient à 4,4 Mds de dollars parce que certaines des 22 femmes qui réclamaient justice, ne demeuraient pas dans l’État du Missouri. Espérons que Johnson & Johnson ne perdent rien pour attendre dans les autres États américains.

    Cependant il faut se réjouir de ce que la jugement fixant ces dommages et intérêts, condamnait l’entreprise pour avoir sciemment vendu aux consommateurs des produits contenant de l’amiante.

    Il n’est pas d’ailleurs par inutile de citer ce jugement qui pourrait inspirer nos législateurs et nos hommes de loi (enfin, ceux qui ne succombent pas aux sirènes de lobbyistes). Le jugement précise ainsi : Parce que les défendeurs sont de grandes entreprises pesant des milliards de dollars, nous pensons qu’un montant important de dommages-intérêts punitifs est nécessaire pour avoir de l’effet dans ce cas“. Et, plus loin : Il est impossible d’attribuer une valeur monétaire à l’angoisse physique, mentale et émotionnelle subie par les plaignants en raison du préjudice infligé par les défendeurs.

    Les faits.

    Les plaignantes atteintes du cancer des ovaires, affirment que la cause de cette terrible affection est directement liée à l’usage du talc fabriqué par Johnson & Johnson, pour leur toilette intime.

    Bien entendu la firme a fait déclarer aussitôt par la voix d’un de ses porte-paroles, qu’elle faisait appel de cette décision devant la Cour suprême du Missouri.  En négligeant le fait qu’au cours des dernières années, des milliers de plaintes ont été déposées contre elle et contre son talc suspecté de contenir de l’amiante à l’origine des cancers incriminés.  Et en oubliant qu’elle a ainsi été condamnée à plusieurs reprises à cause de la vente de ce produit.

    Le déni

    Pour Johnson & Johnson son talc ne contient  pas d’amiante et ne saurait causer de cancer !

    Pourquoi alors décider de supprimer la vente de ce produit aux USA et au Canada ?

    Quant à la raison qui conduit cette même firme à poursuivre la vente de ce poison dans le reste du monde, elle est simple : le fric.

     Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    Liens : http://politiquedesante.fr/talc-pour-bebe/

     

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Pollution = AVC

    Hits: 14Une étude publiée dans la revue médicale britannique « The Lancet Neurology » nous le ...

    Demain, quel système de santé voulez-vous ?

    Demain, quel système de santé voulez-vous ?

    Hits: 465Les professionnels de santé et de la dépendance veulent des établissements exemplaires. Impacts ...

    L'hypersensibilité électromagnétique reconnue comme handicap

    L’hypersensibilité électromagnétique reconnue comme handicap

    Hits: 33Le sentiment d’être hypersensible aux ondes, d’en développer des symptômes sources d’un handicap ...