Un nouvel institut de recherche est né : INEF 4

    renovDans le droit fil de l’effort entrepris dans le domaine de la transition énergétique, INEF 4 veut concrétiser les ambitions affirmées par le gouvernement en matière de sobriété énergétique. Avec un objectif de 500.000 logements rénovés par an et autant de neufs, il fallait mobiliser de nouveaux moyens techniques, de nouvelles compétences humaines et de nouvelles méthodes. Ce sera le rôle d’Inef4, plateforme interdisciplinaire dans le domaine des énergies dé-carbonées de fédérer ces efforts en associant recherches industrielles et recherche publique dans un investissement et une collaboration public/privé communs.
    A cet effet plusieurs acteurs (publics et privés) se sont déjà réunis depuis octobre 2013 et ont décidé de la création originale de l’institut INEF4 avec le soutien du Commissariat Général à l’investissement.

    Le financement
    – 7 millions d’euros de la part du Commissariat
    – 14 millions environ du côté des fonds privés
    – 7 millions de la région Aquitaine
    Egal en tout : les 28 millions d’euros nécessaires.
    Les partenaires
    C’est bien part car de nombreux acteurs- énergéticiens (dont un anglais et un allemand) se sont déjà associés au projet et à l’équipe de départ.

    La philosophie
    INEF 4 développe un projet qui vise à l’international : « concevoir des méthodes, outils et produits et les accompagner jusqu’à leur mise sur le marché, à accélérer le développement des Bâtiments à Energie Positive pour un mix énergétique décarboné, et à garantir la performance globale des systèmes technologiques des bâtiments jusqu’à l’échelle des quartiers ».
    Ses responsables résument le dit projet par la formule suivante : « Concevoir, réaliser, exploiter »

    L’action.
    Déjà 26 projets ont été lancés dont les programmes de recherche se rapprochent de ceux poursuivis par l’IFPEB (Institut Français pour la Performance du Bâtiment) créé par des entreprises de l’immobilier, de la construction, de l’industrie et de l’énergie en 2007.
    Mais peut-être que « abondance de biens ne nuira pas » en la matière….

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

     

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    L’épée de Damoclès du personnel hospitalier : L’Air Intérieur

     L’excellente revue professionnelle HOSPIMEDIA consacre son numéro du 25.10.2011 au problème préoccupant des substances ...